iLearning Forum : connaître les nouveautés et tendances de demain en matière d’apprentissage en ligne.

Un article d’Anne Delzongle, étudiante en master IPFA, membre d’IPFAsso

Le iLearning Forum 2014 a fermé ses portes le 12 février au soir au terme de deux jours de conférences et d’échanges sur le e-learning.

Les technologies numériques ont bouleversé nos habitudes de vie que ce soit dans la sphère privée ou professionnelle. Elles nous ont également amenés à repenser, et ce depuis une quinzaine d’années, la manière dont nous apprenons et dont nous nous formons. C’est là tout l’enjeu du iLearning forum : connaître les nouveautés et tendances de demain en matière d’apprentissage en ligne.

Pendant les deux jours que durait le salon, une cinquantaine de conférences se sont articulées autour d’une dizaine de thèmes variés comme le e-learning et la formation des adultes, des études de cas, le e-learning et les langues ou encore le e-learning à l’international.

Que doit-on retenir de tous ces échanges ?

Tout d’abord l’apprentissage de demain se fera sur des supports mobiles et réseaux sociaux d’entreprises. Ces dernières désirent que l’information circule toujours plus rapidement et sur le plus de supports possibles. Cela pose la question du rôle du formateur. Si celui-ci est garant du savoir, il devra aussi être garant de ce flux d’informations venant de ces nouveaux media. La frontière entre animateur de communautés (community manager) et formateur devient donc de plus en plus poreuse.

La tendance du MOOC (massive open online courses) se confirme également et devient de plus en plus répandue, malgré un taux de décrochage très important. Cela permet de se reposer encore une fois la question de l’intérêt que l’apprenant porte à sa formation et de comment faire pour le captiver.

Une autre tendance du forum, la nécessaire ludification des formations, pourrait être un début de réponse. La ludification ou gamification est le fait d’inscrire des mécanismes de jeu dans une formation, par exemple faire gagner des points à l’apprenant ou lui octroyer un badge dans le but de lui donner envie de continuer.

Le e-learning étant un savant mélange entre êtres humains et machines, les aspects plus techniques ont également été développés. Deux technologies s’opposent depuis quelques temps pour le e-learning : HTML5 et le Flash, l’un devant à terme remplacer l’autre. Lors du salon, il a été question de ne pas se jeter à corps perdu dans la première technologie dont on ne maitrise pas encore tous les aspects, l’heure est donc à la prudence et à la maîtrise de technologies stables. Dans ce même esprit, il est important de parler de TinCan, nouveau moyen de « tracker » les apprenants. Le tracking est le recueil de toutes les informations de connexions de l’utilisateur.

Ce nouvel outil pourra-t-il remplacer le format SCORM, indétrônable depuis des années ?
Pour conclure, un certain nombre de débats et d’interrogations traversent l’univers du e-learning depuis plusieurs années et trouvent toujours un moyen d’expression dans les salons dédiés comme le iLearning Forum. Le e-learning se porte bien mais un grand nombre de points de vigilance ont été soulevés. Il faudra suivre de très près ces débats qui, de plus, vont s’inscrire dans la nouvelle réforme de la formation professionnelle auxquels les formations en ligne vont devoir inévitablement s’adapter.

Aller à la barre d’outils